| |

Les CDC américains relient Borrelia burgdorferi aux symptômes chroniques

Il est bon de voir que les organisations travaillent à l’élaboration de programmes de recherche communs axés sur les données probantes et la santé des patients.

Deux médecins vérifient les glandes d’un patient assis sur une chaise dans une salle de clinique.

Pas plus tard qu’en 2006, les lignes directrices de l’IDSA se référaient aux symptômes très réels de la maladie de Lyme chronique comme « les maux et les douleurs de la vie quotidienne ». Des années de plaidoyer populaire par des gens ordinaires portent enfin leurs fruits avec la reconnaissance que ces symptômes sont gravement débilitants. Les Académies nationales des États-Unis ont organisé un atelier public pour mieux comprendre les maladies chroniques associées à l’infection, y compris la maladie de Lyme persistante, COVID long, ME / CFS et MS.

Bien qu’il reste encore beaucoup de travail à faire, les Canadiens reconnaîtront plusieurs noms au sein du comité des membres, dont Lorraine Johnson, Brian Fallon et Amy Proal , tous de fervents partisans de la médecine scientifique. Une approche collaborative pour voir les patients s’améliorer est exactement ce dont nous avons besoin.

« Cet atelier vise à réunir des cliniciens, des chercheurs et d’autres intervenants pour examiner les facteurs biologiques et cliniques communs associés à ces maladies chroniques, discuter de stratégies potentielles pour traiter ou prévenir la progression de la maladie, et accroître la collaboration entre les intervenants pour bâtir une communauté de priorités communes qui peuvent améliorer les soins aux patients. »

Académies nationales

Le CDC américain affirme maintenant que Borrelia burgdorferi est lié à des symptômes chroniques et est prêt à travailler avec des groupes de patients pour comprendre les besoins des patients qui se trouvent souffrant de ces symptômes débilitants.

Stay safe in the outdoors

Your support can change lives

Get our news and updates by email

A lire également