| | | |

Les tiques femelles (Ixodes scapularis) infectées par Borrelia burgdorferi ont augmenté la survie hivernante, avec des implications pour la croissance de la population de tiques

L’infection par B.burgdorferi peut aider à la survie des tiques pendant l’hiver.

Résumé

La tique, Ixodes scapularis, vecteurs pathogènes tels que Borrelia burgdorferi, la bactérie qui cause la maladie de Lyme. Au cours des dernières décennies , I. scapularis a élargi son aire de répartition, introduisant une nouvelle menace pour la santé dans ces zones. Le réchauffement des températures semble être l’une des causes de l’expansion de son aire de répartition vers le nord. Cependant, d’autres facteurs sont également impliqués. Nous montrons que les tiques femelles adultes non fécondées infectées par B. burgdorferi ont une plus grande survie hivernante que les tiques femelles non infectées. Des tiques femelles adultes recueillies localement ont été placées dans des microcosmes individuels et ont pu hiverner dans des environnements forestiers et d’herbes dunaires. Au printemps, nous avons recueilli les tiques et testé les tiques mortes et vivantes pour l’ADN de B. burgdorferi . Les tiques infectées ont eu une plus grande survie hivernante que les tiques non infectées chaque hiver pendant trois hivers consécutifs dans les environnements forestiers et d’herbes dunaires. Nous discutons des explications les plus plausibles pour ce résultat. L’augmentation de la survie hivernale des tiques femelles adultes pourrait améliorer la croissance de la population de tiques. Nos résultats suggèrent qu’en plus du changement climatique, l’infection de B. burgdorferi elle-même pourrait favoriser l’expansion de l’aire de répartition nordique des scapularis d’I. Notre étude met en évidence la façon dont les agents pathogènes pourraient travailler en synergie avec le changement climatique pour promouvoir l’expansion de l’aire de répartition des hôtes.

Accéder au texte intégral

Stay safe in the outdoors

Your support can change lives

Get our news and updates by email

A lire également